Coudre avec un patron 1 : le choix du modèle

Publié le par Aurélie

Coudre avec un patron 1 : le choix du modèle

La couture est certes un loisir à la mode, mais passer de la confection d'accessoires (sacs à tarte, bavoirs, tote bags, etc.) à celle de véritables vêtements n'est pas toujours facile. Le sentiment d'un certain manque de connaissances techniques, la complexité apparente des patrons, la difficulté de choisir un tissu adéquat au projet peuvent refroidir quelques ardeurs. Voici donc quelques explications extrêmement basiques, mais nécessaires, qui, je l'espère, encourageront ceux et celles qui n'ont pas encore osé se lancer dans la couture d'un vêtement de le faire.

Coudre avec un patron 1 : le choix du modèle

Avant toute chose, il convient de choisir le projet auquel on souhaite s'attaquer. S'agissant d'un début, il me semble nécessaire de bien estimer la difficulté du modèle : à choisir un projet trop complexe, le risque est de ne pas le mener jusqu'au bout ... Et il n'y a rien de plus démotivant!

Une jupe ou un haut simple peuvent très bien convenir à un premier projet. Le niveau technique requis ou la difficulté du patron est en général indiquée sur le patron, qu'il s'agisse d'un patron "pochette" ou d'un patron téléchargé sur Internet.

Quant au choix d'un projet concret, plusieurs démarches sont possibles : on peut avoir un modèle précis en tête, vu dans les magazines ou en boutique ou, au contraire, chercher un modèle parmi les collections proposées par les sociétés de patronage comme Burda ou Vogue, mais aussi les "indépendants" comme Deer & Doe. Quoi qu'il en soit, pour un premier vêtement, il vaut mieux s'appuyer sur un bon patron, que l'on peut bien sûr modifier pour qu'il corresponde plus exactement à ce que l'on souhaite vraiment réaliser.

D'autre critères peuvent être pris en compte : l'adaptabilité du patron à plusieurs projets, brefs si ce patron va être utilisé et réutilisé, modifié et adapté maintes fois ou, au contraire, l'originalité du modèle, le fait qu'il se distingue de vêtements que l'on eut trouver dans le commerce. Ces critères déterminent également le prix que l'on accepte de payer pour l'acquisition du patron. Il existe également de nombreux patrons gratuits sur Internet, dont la majorité est recensée par le site Pop couture. Ce qui permet de se lancer sans trop investir.

Coudre avec un patron 1 : le choix du modèle

J'ai choisi pour cet exemple un patron New Look, marque classique qui appartient au groupe Simplicity. Il s'agit d'un haut drapé en jersey, assez simple. La nouveauté, pour moi, est ici la couture d'un tissus extensible, et ce avec une simple machine à coudre, qui dispose toutefois de points jersey.

Le haut est très basique et j'aurais sans doute trouvé des modèles similaires dans ma collection de revues Burda. Mais j'ai profité d'une promotion sur le site de Patrons de couture pour acheter ce patron qui m'est revenu à moins de 5€ et m'épargnait le décalquage fastidieux d'un patron Burda.

Le site Patrons de couture est un site de vente en ligne que j'apprécie par ailleurs pour la variété des produits proposés : on y trouve évidemment les classiques comme Burda, Vogue, Simplicity mais également des marques plus difficiles à trouver et parfois spécialisées comme Jalie, Kwiksew, Fregoli ou Thread Theory. Les frais de port sont en sus du prix des patrons mais restent raisonnables et ce site donne accès à des patrons difficile à trouver en mercerie.

Coudre avec un patron 1 : le choix du modèle

Une fois le modèle choisi et le patron acquis, il convient de déterminer la taille dans laquelle le modèle va être réalisé. Il est vraiment important de se référer au tableau de mensurations et non à la taille que l'on achète généralement en boutique, car les tailles ne correspondent pas toujours ... Cela implique parfois de surmonter l'obstacle psychologique d'une taille plus grande que celle dans laquelle on a l'habitude de s'habiller : mais un beau seyant est tout de même mieux qu'un vêtement étriqué. Par ailleurs, il est bien plus facile de reprendre un vêtement trop large que trop étroit. Réaliser ses vêtements permet aussi d'adapter la taille (couper dans une demi-taille) ou de réaliser les parties du vêtement dans des tailles différentes qui correspondent mieux à la morphologie que les tailles standardisées du prêt à porter.

Pour ce haut, mes mensurations de poitrine correspondent à une t.10, et celles de la taille et des hanches à une t.8. Toutefois, le dessin technique et la photo suggèrent que le modèle est un peu ajusté au niveau des hanches, ce que je ne souhaite pas. J'ai donc décidé de couper l'ensemble du patron en t.10 pour éventuellement reprendre la taille, voire les hanches directement sur le vêtement.

Coudre avec un patron 1 : le choix du modèle
Coudre avec un patron 1 : le choix du modèle

Comme tous les patrons pochette, celui-ci inclut le patron proprement dit (ici imprimé sur un vilain papier cigarette marron) et des indications détaillées sur la réalisation du modèle. Avant d'acquérir un patron, il vaut ainsi mieux vérifier la langue dans laquelle sont rédigées ces explications : les termes techniques en anglais ou en allemand ne sont pas toujours faciles à retrouver. Cette information est le plus souvent indiquée sur la pochette, ce qui ne garantit pas malgré tout une traduction de bonne qualité.

Coudre avec un patron 1 : le choix du modèle

Les différentes pièces du patron seront posées sur le tissu avant de le découper ; il faut donc les découper ou les décalquer. Longtemps, j'ai simplement découpé les patrons à ma taille, pour gagner du temps et parce que décalquer un patron n'est pas l'activité la plus intéressante en couture ... Ce qui fait que j'ai maintenant toute une collection de patrons en t.34 qui ne me correspondent plus et qui impliquent un effort de réadaptation assez fastidieux si je veux les utiliser. C'est ainsi que désormais je préfère décalquer les patrons.

Pour décalquer le patron, il est nécessaire d'avoir du papier transparent, qui est vendu soit sous forme de feuillets (env.7€ le lot) soit en rouleau (env. 4€ le rouleau), bien plus avantageux mais un peu plus difficile à trouver.

Concrètement, il faut poser le papier de soie sur le patron et s'assurer qu'il ne bougera pas en disposant quelques objets pour le tenir (ciseaux, pierres, etc). Je commence toujours par tracer la ligne de droit-fil de la pièce (représentée par une longue flèche) pour pouvoir repositionner le calque correctement s'il a bougé.

Une fois le papier calque correctement placé, il faut y reporter les contours de la pièce, mais aussi toutes les indications présentes sur le patron : droit-fil, bien sûr, qui assure un beau tombé du tissu, crans (triangles disposées sur le contour) qui permettent de bien faire correspondre les pièces entre-elles avant de les coudre, marquages divers (emplacement des fronces, de la taille pour raccourcir/allonger le modèle, etc.).

Je note également sur chaque pièce le patron auquel elle correspond, le numéro de la pièce, la taille dans laquelle elle est découpée et, enfin, s'il faut la couper en simple ou double. Cela facilite la réutilisation ultérieure du patron.

Coudre avec un patron 1 : le choix du modèle

Une fois cette première étape de choix et de préparation du patron réalisée, on peut passer véritablement au travail sur le tissu ...

Publié dans couture, patron

Commenter cet article