Un été sportif en famille avec La Maison Victor juillet-août 2015

Publié le par Aurélie

La revue La Maison Victor est l'une des rares que j'achète régulièrement : les patrons proposés restent certes assez simples, mais modernes. Surtout, ce magazine est agréable à feuilleter et les photos rendent justice aux modèles; elles facilitent une certaine projection et permettent d'imaginer aisément ce dont on pourrait en faire.

L'avant-dernier numéro, toutefois, m'avait laissé sur ma faim : trop de modèles déjà vus et extrêmement basiques. Ceux de ce dernier numéro ne sont pas non plus très complexes, mais l'ensemble est assez cohérent, organisé autour du sport et du confort, et quelques patrons sont pimentés par des détails originaux.

Enfin, comme les précédentes, cette édition d'été se distingue par des modèles destinés à tous, des jeunes enfants aux adultes, hommes et femmes. Les modèles féminins vont du 34 au 56 pour certains, mais seulement jusqu'au 48 pour d'autres... sans que l'on sache vraiment les raisons de cette divergence dans le panel de tailles proposé.

Quoi qu'il en soit, ce large choix de tailles confirme le slogan du magazine "La mode tendance pour toutes les tailles"!

Ce numéro d'été 2015 se distingue par la présentation des modèles, sous forme de dessins, dès les pages du sommaire (p.4-5), comme le faisaient déjà d'autres revues de couture, ce qui permet de se faire une idée du contenu en un coup d'oeil.

La Maison Victor : sommaire du N° juillet-août 2015La Maison Victor : sommaire du N° juillet-août 2015

La Maison Victor : sommaire du N° juillet-août 2015

Robe Becca et pantalon Mira
Robe Becca et pantalon Mira

Pour les femmes, tout d'abord, on trouve dans ce numéro des patrons casual chic, qui peuvent soit être traités comme des vêtements de sport (jogging, sweat-shirt, T-shirt, etc.), ou comme des vêtements d'été ou de mi-saison décontractés.

Il en est ainsi du Pantalon Mira, souple, avec des poches et resserré en bas... un modèle que l'on a vu un peu partout ses derniers temps, dans les boutiques comme dans les revues, mais qui est assez malléable et facile à réaliser.

Top Valentina et sweat-shirt Indigo
Top Valentina et sweat-shirt Indigo

Si l'on veut se faire une garde-robe casual chic complète, on peut ajouter le top en jersey Valentina (tailles 30/12 ans - 48) et le sweat-shirt Indigo. Ce dernier est un modèle pour adolescent, disponible du 12 ans au 18 ans, taille qui correspond, semble-t-il, à un 36. L'ampleur du modèle et le fait que les patrons de cette revue taillent souvent un peu grand, peuvent sans doute permettre d'aller jusqu'au 38. Ses découpes originales m'ont bien plu; cela change des sweat-shirts tout simples, tous sur le même modèle.

Sweat-shirt Indigo

Sweat-shirt Indigo

Veste Blanche
Veste Blanche

Pour compléter ces pièces à emporter en vacance, il ne faut pas oublier la veste Blanche, à réaliser en tricot ou, pourquoi pas, en molleton : un modèle avec découpes princesse sur l'avant et le dos mais qui reste assez souple pour être confortable et pas trop habillé. L'idéal pour l'été sur un pantalon ou une robe!

Pantalon Clay et jupe Missy
Pantalon Clay et jupe Missy

Il ne s'agit là que de quelques exemples parmi les modèles pour femme proposés dans cette revue, dans laquelle il y a également la robe Becca, structurée par des découpes intéressantes (voir photo en début d'article); une robe-polo, toujours casual, donc; et la blouse Alice, simplissime, avec un petit col et un boutonnage devant.

Le reste de la famille n'a pas été oublié, mais les patrons proposés me paraissent plus classiques, moins intéressants, sauf peut-être ceux pour garçons.

Cette revue présente par exemple le pantalon Clay, un modèle classique mais avec des poches et une braguette, pas un simple jogging (tailles 92 à 176) et le polo Paco, à manches longues et patte boutonnée.

Polo pour garçon Paco (tailles 92-176)

Polo pour garçon Paco (tailles 92-176)

Sweat-shirt Scott (tailles XXS à XXL)

Sweat-shirt Scott (tailles XXS à XXL)

Enfin, dans ce magazine, il est proposé également de réaliser une robe pour bébé, de modifier un sweat-shirt ... Ou de réaliser un miroir à partir d'une raquette de ping-pong, un porte-photo avec une balle de tennis, etc. : ce à quoi je n'ai pas trouvé beaucoup d'intérêt.

J'ai également remarqué que la stratégie de La Maison Victor de proposer tissus et patrons pochette est devenue un peu plus offensive ... ou alors, est-ce moi qui y suis plus sensible?

En définitive, je suis assez satisfaite de mon achat et je lirai également avec plaisir les articles sur le choix du tissu, question que je me suis posée récemment, ou sur la valorisation de vêtements d'occasion.

La Maison Victor, éd. 4, juillet-août 2015, 7,95€

Publié dans patron, Lecture

Commenter cet article