Intemporels pour bébés ...

Publié le par Aurélie

Intemporels pour bébés ...

La réalisation de petits présents pour mes jeunes nièces m'a donné l'occasion de me pencher sur l'ouvrage d'Astrid Le Provost, la créatrice des patrons Citronille, intitulé Intemporels pour bébés. Il s'agit d'un livre proposant des modèles pour bébés de 0 à 3 ans, accompagnés de leurs patrons en taille réelle. Adulé, tout autant que décrié, cet ouvrage est une référence dans le domaine des livres de patrons pour bébés, qui restent assez peu nombreux. D'esprit vintage, la présentation de l'ouvrage est soignée et les photos sont jolies.

Plusieurs remarques s'imposent toutefois. Tout d'abord, les modèles présentés sur la couverture, à gauche, ne sont pas proposés dans l'ouvrage; ce que j'avais d'abord cru, me réjouissant de coudre une petite cape à capuche. Ensuite, tous les patrons ne sont pas proposés de 0 à 3 ans : certains sont destinés aux nourrissons (naissance-6 mois), comme les brassières, d'autres, comme les petites robes, sont prévus pour de jeunes enfants. Par ailleurs, les modèles présentés me paraissent assez répétitifs. Par exemple, il y a quatre modèles de brassière, qui se distinguent essentiellement par leur emmanchure et leur col. Enfin, concernant les patrons pour les jeunes enfants, ceux pour les filles me semblent surreprésentés.

Qu'en est-il de la qualité des patrons?

Intemporels pour bébés ...

J'ai réalisé deux projets, de style assez distinct, à partir de l'ouvrage d'Astrid Le Provost. Le premier est le tablier (p.98-99) croisé au dos, en taille 2/3 ans. Un joli modèle, original, très actuel et d'une grande simplicité de réalisation : le patron est composé, en tout et pour tout, d'une seule pièce. Pour le réaliser, j'ai utilisé une toile de coton enduit verte à gros pois blancs accordée à une cotonnade dans les mêmes ton mais à pois plus petits pour la doublure et enfin du biais contrastant, de couleur fuchsia. Le contraste des couleurs me semblait conforter la gaîté du coloris et des motifs du tissu principal.

Pour ce petit tablier, j'ai également, pour la première fois, utilisé de ma pince Kam nouvellement acquise, outil dont j'avais tant entendu parler. Il s'agit d'un système pour fixer facilement des pressions en résine sur les étoffes. Il suffit de placer les deux éléments qui constituent la pression sur le tissu, puis de presser. Cela n'est pas bien complexe mais permet d'obtenir des finitions propres et, je l'espère, solides.

Coudre ce tablier n'a posé aucune difficulté et a été très rapide. Je l'ai simplement rallongé de 10cm car il me paraissait un peu court sur la photo pour être véritablement efficace.

Pose d'une pression en résine.
Pose d'une pression en résine.

Pose d'une pression en résine.

Le résultat de cette première réalisation à partir des Intemporels pour bébés me semble assez réussi, malgré les imperfection de la couture du biais, qui ne tiennent qu'à mon manque d'habileté et mon impatience.

J'ai d'ailleurs eu une forte empathie, en cousant ce biais tout autour du tablier, pour tou(te)s les ouvrier(e)s des pays à faible coût de main d'oeuvre: Chine, Bangladesh, Cambodge, etc. qui font cela toute leur (longue) journée, et dont - moi la première - on dénigre le travail dans les boutiques.

Tablier des Intemporels pour bébés - devant

Tablier des Intemporels pour bébés - devant

Tablier des Intemporels pour bébés - dos

Tablier des Intemporels pour bébés - dos

Intemporels pour bébés ...

Après la réalisation du petit tablier, il me restait une importante chute de tissu ; j'ai donc décidé de mettre à profit la fiche couture Frou-Frou qui m'avait été offerte lors de mes achats de mercerie pour mon second projet.

Malgré ma perplexité face à certaines explications, la réalisation a été plutôt facile. Je regrette simplement que le résultat soit aussi petit : il s'agit plutôt d'une grande trousse que d'une valisette. Je n'ai d'ailleurs pas cousu la poignée du dessus, ni la pochette de devant, dont je ne voyais pas l'utilité.

Trousse, d'après une fiche Frou-Frou de valisette

Trousse, d'après une fiche Frou-Frou de valisette

Intemporels pour bébés ...

Le deuxième projet était bien différent ; il s'agissait de la tunique à encolure froncée (p.92). Je tenais, en effet, à coudre un vêtement à manches longues, puisque ces cadeaux doivent partir pour la pluvieuse Albion. Cependant, la consultation du blog Je couds Citronille a semé le doute dans mon esprit quant au tomber du modèle. En effet, il est partout relevé que cette tunique taille large, mais court, que ce soit pour le buste ou pour les manches. Bien sûr, ne pouvant la faire essayer, j'aurai préféré un modèle qui taille parfaitement bien. Je suis donc toujours dans l'incertitude de savoir si cette tunique conviendra à ma petite nièce, ou pas.

Intemporels pour bébés ...

Pour cette tunique, j'ai utilisé une chute d'étoffe en soie taupe, que j'ai voulu égayer par du biais et un appliqué au motif d'inspiration Liberty. J'ai trouvé toute la mercerie chez Frou-Frou, qui a le mérite de proposer de nombreux éléments assortis, bien qu'assez chers : biais, tissu thermocollant, valisette en carton, etc...

Intemporels pour bébés ...

La réalisation de ce modèle très simple n'a pas posé de difficulté, hormis le doute persistant quant au seyant de la tunique, qui a un peu gâché le plaisir que j'ai eu à la coudre. Il n'y a que quatre pièces au patron: devant - dos - manches - parementure et les explications sont claires. L'unique difficulté est de parvenir à faire coulisser l'élastique à froncer à l'intérieur du petit biais de l'encolure et des manches. Du fait de la qualité du tissu, qui s'effiloche facilement, mais également pour soigner les finitions ... et en l'honneur de l'Angleterre vers laquelle partent ces petits présents, j'ai monté l'ensemble de la tunique en coutures anglaises et fini l'ourlet au biais (pour gagner un peu de longueur).

Je n'ai apporté que de légères modifications au modèle : j'ai déplacé la fente sur le dos et je lui ai donné une forme de goute car je trouvais cela plus pratique et plus joli. J'ai également supprimé la poche de devant, que je trouvais inesthétique.

Pour l'appliqué, j'ai simplement découpé un petit coeur dessiné à partir d'un emporte-pièce de pâtisserie. L'usage du tissu thermocollant était également une nouveauté pour moi : il suffit d'utiliser un fer en mode sans vapeur pour bien le fixer.

L'ensemble est discret et les couleurs sont sourdes, bien éloignées de celles du tablier, mais harmonieuses. Ce qui me satisfait d'autant plus qu'utiliser une couleur taupe pour une petite fille semblait a priori plutôt périlleux.

Thermocollant Frou-Frou

Thermocollant Frou-Frou

Planches de patrons des Intemporels pour bébésPlanches de patrons des Intemporels pour bébés

Planches de patrons des Intemporels pour bébés

Quel bilan tirer de ces réalisations?

L'ouvrage d'Astrid Le Provost propose quelques modèles charmants, gracieux, mais ne me convainc pas tout à fait. Sorti en 2007 déjà, il me semble que les imperfections, dans les tailles ou l'impression des patrons auraient dû être corrigées. De la même manière, il me semble dommage d'imprimer du rose sur du rouge et sur du orange, pour les lignes des patrons, lorsque l'on dispose d'un vaste choix de couleurs à sa disposition. Enfin, au moins pour le patron de la tunique froncée, les lignes ne sont pas toutes complètes.

Tout cela discrédite quelque peu un travail par ailleurs original et de qualité, c'est regrettable!

Malgré tout, le succès de l'ouvrage ne se dément pas depuis sa parution.

La tunique, dans sa valisette, prête à partir pour l'Angleterre!

La tunique, dans sa valisette, prête à partir pour l'Angleterre!

Astrid Le Provost, Intemporels pour bébés - 40 modèles et patrons de 0 à 3 ans, ed. Flammarion, 2007

Coton enduit : Sacrés coupons (7€/m)

Coton à pois : Marché Saint-Pierre (7€/m)

Sergé de soie : Coupons Saint-Pierre (12,50/3m)

Mercerie : Frou-Frou ( biais: 2,10€/m - thermocollant : 6,10€ la feuille - Valisette : 13€)

Pince Kam : Rascol (16€)

Pressions en résine : Rascol (1,75€ le sachet de 25)

Publié dans couture, vintage, patron, bébé

Commenter cet article