L'art de la courte-pointe : Simply moderne!

Publié le par Aurélie

Costume de théâtre d'inspiration traditionnelle d'Itchiku Kubota, 2009

Costume de théâtre d'inspiration traditionnelle d'Itchiku Kubota, 2009

De fil en aiguille, une curiosité en amenant une autre, voici que je commence à m'intéresser à d'autres domaines des travaux manuels que la couture.

J'ai longtemps brodé (surtout du point de croix) avant d'explorer la couture depuis quelques années, puis, changeant de type d'aiguilles, de commencer le tricot l'année dernière ... avec plus ou moins de bonheur. Et depuis quelques temps, cherchant une manière efficace d'employer les chutes de tissus qui s'accumulent dans ma malle, je commence à m'intéresser au quilt et au patchwork ... Bref, à l'art de la courte-pointe, dont il est question dans tant d'oeuvres littéraires.

L'art de la courte-pointe : Simply moderne!

Tous ces termes ne sont pas exactement synonymes. La courte-pointe désigne une couverture rembourrée et piquée, souvent brodée et décorée. Elle se rapproche donc de la définition du quilt/quiltting, mot de tradition anglo-saxonne, américaine plus précisément, qui désigne une technique de matelassage, où trois couches d'étoffe (dessus, rembourrage et doublure) sont maintenues ensemble par des piqûres. Le patchwork, qui m'intéresse plus précisément pour mon projet d'utilisation des chutes de tissus, est l'art d'agencer de petits morceaux d'étoffe de manière à obtenir un résultat esthétique plaisant.

Autant dire que la recherche de l'ornementation du vêtement et de l'habitat dans de nombreuses civilisation a conduit au développement de différentes techniques de broderie, patchwork, quilt aux quatre coins du monde : une visite au Musée du Quai Branly ou au Musée Guimet suffit à le démontrer!

L'art de la courte-pointe : Simply moderne!

Cependant, toute à ma volonté de mettre à profit ces petits morceaux d'étoffe sagement rangés dans leur boîte, j'ai bien dû me rendre à l'évidence : je suis une béotienne en la matière! Concevoir un motif, floral, géométrique ou figuratif, dans des coloris contrastés mais à l'agencement harmonieux n'a rien de naturel pour moi.

J'en étais là de mes réflexions lorsque le hasard, que dis-je la Destinée, a mis sur mon chemin, bien rangée sur son étalage dans La Maison de la Presse, la revue Simply Moderne. Ce magazine m'a d'autant plus surprise, et plu, que je dois bien admettre que j'avais une image quelque peu ... disons... surannée du patchwork. Et cette revue à la mise en page moderne et aérée, aux coloris vifs et frais me donne envie de passer à la réalisation concrète de quelques modèles.

L'art de la courte-pointe : Simply moderne!

La revue, éditée par Quiltmania, est composée de trois parties. La première fait le point sur l'actualité du patchwork : le marché de Mineapolis et le Salon "Sydney Quilt Show" 2015, dont la magnifique pièce colorée ci-dessus, réalisée par Jennifer Davis a emporté le 2d prix. Des portraits de "quilteuses" sont également présentés, avec quelques exemples de leurs réalisations.

La deuxième partie est consacrée aux modèles proposés par la revue. Celle-ci ne semble pas spécifiquement destinée aux débutantes, mais certains modèles me paraissent accessibles ... A condition, pour moi, d'en réduire les dimensions.

Quelques réalisations présentées dans le cadre du "Sydney Quilt Show"
Quelques réalisations présentées dans le cadre du "Sydney Quilt Show"

Quelques réalisations présentées dans le cadre du "Sydney Quilt Show"

L'art de la courte-pointe : Simply moderne!

D'autres me semblent un peu trop complexes et attendront, éventuellement, que je sois plus aguerrie!

Enfin, la dernière partie fait le point sur la modernisation d'une technique ancienne, le Sashiko japonais.

Bref, avec une aussi jolie revue en main, il ne me reste plus ... qu'à me lancer!

Magazine Simply Moderne, N°2, 9,90€

Pour le feuilleter (extraits)

L'art de la courte-pointe : Simply moderne!

Publié dans tissus, revue

Commenter cet article

Morgane 17/10/2015 11:17

Article très sympa. Dans leur premier numéro , le modèle faisant la couverture me parait assez simple bien que très grand ( un appliqué de cercle sur fond uni).
Je n'ai pas eu l'occasion de tombé sur ce numéro dont vous parlez mais ça me donne très envie.

Aurélie 17/10/2015 13:46

Je l'ai tout simplement trouvé à la Maison de la Presse de mon quartier, au rayon travaux manuels.
J'ai hésité à commander le 1er numéro, puis je me suis dit que si déjà je faisait quelques modèles de celui-ci, ce serait bien!