Un éléphant qui se balançait ...

Publié le par Aurélie

Un éléphant qui se balançait ...

Comme dans la chanson, j'ai bien cru que ce projet ne serait jamais terminé: débutée à la maternité, il m'a fallu près de quatre mois pour venir à bout de cette couverture pour enfant.

Un éléphant qui se balançait ...

Le modèle est tiré de l'ouvrage de Shannon Brinkley, Scrappy Bits Appliqué: Fast & Easy Fusible Quilts (2014), que j'avais acheté pour un autre patron, celui du planisphère. Mais cette réalisation me semblait bien ambitieuse, en terme de temps notamment.

Il s'agit d'un livre de 112 pages, qui présente huit modèles, très actuels et gais, à réaliser grâce à un patron et à des explications très claires. Pour chaque modèle, un tableau récapitule le matériel nécessaire en fonction de la taille finale souhaitée. Une partie introductive rappelle également le matériel nécessaire ainsi que les techniques de base pour matelasser l'ouvrage ou réaliser le cadre.

Scrappy Bits appliqué: couverture éléphant.

Scrappy Bits appliqué: couverture éléphant.

Un éléphant qui se balançait ...

Devant l'ampleur du travail qu'impliquait la réalisation de la carte du monde, il m'a paru plus judicieux de limiter dans un premier temps mes ambitions à un projet plus modeste, qui me permettrait de me familiariser avec les techniques proposées par Shannon Brinkley.

J'ai hésité un certain temps, feuilletant maintes fois cet ouvrage agréable, avant de me décider pour le modèle de la couverture éléphant. Un autre modèle de couverture m'avait également beaucoup plu: celui du renard. Mais ce petit animal est devenu si fréquent, que ce soit sur les vêtements, d'enfants comme d'adultes, les accessoires ou la papèterie que j'ai atteint une certaine saturation vis-à-vis de cet animal. Je n'avais pas envie de réaliser un motif que l'on voit partout en ce moment!

J'ai donc jeté mon dévolu sur la couverture éléphant avec d'autant plus d'entrain que cet animal, de prime abord si peu gracieux, m'est assez sympathique. Par ailleurs, le modèle n'est pas complexe, que ce soit le motif, assez compact, ou le fond, constitué d'un damier dont le patron est fourni dans l'ouvrage. Cela me paraissait donc être un bon projet pour débuter.

Scrappy Bits appliqué: motif éléphant

Scrappy Bits appliqué: motif éléphant

L'intérêt de l'approche de Shannon Brinkley tient également dans le fait qu'elle demande peu de matériel spécifique. J'ai ainsi enfin eu l'occasion d'utiliser les nombreuses chutes de tissu contenues dans ma malle pour réaliser le motif et j'ai également puisé dans mon stock pour les matériaux du fond en damier. Pour réaliser le motif, j'ai cependant dû acheter du thermocollant double face, que j'ai toutefois trouvé sans difficulté, à ma grande surprise.

J'ai doublé ma couverture avec un tissu peluche couleur vanille, en polyester mais de fabrication française et j'ai placé une épaisseur de ouate entre les deux parties.

Un éléphant qui se balançait ...

La confection de cette couverture n'a présenté que peu de difficultés techniques mais certaines étapes m'ont semblé assez longues et parfois rébarbatives: couper des bandes régulières puis des carrés de tissu pour ensuite les coudre en bandes afin de réaliser le fond n'était pas très intéressant!

La réalisation du motif était plus amusante. Il s'agit de thermocoller un certain nombre de chutes de tissu de coloris proches, puis de les découper en morceaux, carrés, bandes, cercles, etc. à choisir en fonction du motif final. Les morceaux de tissu ainsi obtenus sont ensuite collés sur une toile sur laquelle le motif final est dessiné. Shannon Brinkley conseille de coudre ces morceaux colorés sur la toile afin d'assurer la solidité du motif, ce que j'ai fait.

Il faut ensuite découper le motif et l'appliquer sur le fond à l'aide d'un point zig-zag serré.... Et le tour est joué!

Un éléphant qui se balançait ...

J'ai également apporté quelques modifications au modèle originel: les patrons sont faits pour ça! J'ai modifié tout d'abord la taille de l'éléphant que je trouvais un peu petit sur le modèle proposé, ce qui change néanmoins le rendu global car les carrés de couleur ne semblent plus sortir de la trompe de l'animal tel un jet d'eau.

J'ai également choisi de faire un cadre plus large et bien visible, dans les mêmes tons que le motif central.

Enfin, j'ai choisi de damasser l'ensemble de l'ouvrage en suivant le damier. En effet, je n'ai pas l'habitude de travailler de pareils volumes et je voulais également accentuer le moelleux de la couverture.

Finalement, le cadre m'a donné plus de fil à retordre que le reste de l'ouvrage. Je voulais réaliser les angles à la machine afin d'en assurer la solidité, j'ai dû les réaliser à la main. je n'ai pas trouvé de méthode commode pour faire des angles en diagonale propres et solides directement à la machine.

Enfin, je n'ai pas laver mes tissus au préalable: il s'agissait de chutes qui allaient s'effilocher et, en outre, je n'ai pas la (bonne) habitude de le faire. j'ai donc redouté le pire au moment du lavage ... mais tout est resté en place et aucun tissu n'a déteint!

Un éléphant qui se balançait ...

Je suis globalement assez satisfaite de cette couverture que j'ai mis tant de temps à réaliser, d'autant plus qu'il me paraît aisé de s'approprier cette technique et de réaliser une multitude de motifs, dont le blog de l'auteure, The Bottle Tree, donne quelques idées.

Surtout, cette petite couverture semble être appréciée par ses destinataires, et c'est bien là l'essentiel!

Un éléphant qui se balançait ...

Budget

- Diverses chutes et coupons de tissu

- Tissu "peluche" pour le revers: 9€/m

- Ouate de la triplure: 6€/m

- Thermocollant double face: 7€/m, dont il me reste les 2/3

De plus, il me reste assez de tissu pour faire au moins deux coussins ... lorsque j'en aurai le temps!

Publié dans Patchwork, bébé, Lecture

Commenter cet article

chloeti 27/04/2016 11:11

Adorable couverture! Tes enfants doivent adorer l'éléphant!

Aurélie 27/04/2016 13:55

La couverture a un franc succès auprès des petits qui aiment joue avec les couleurs et les textures et auprès du papa, qui me réclame un plaid maintenant!

Nusch 16/03/2016 16:56

Il est sympa comme tout cet éléphant, la technique a l'air bien intéressante et j'adoooore le modèle planisphère, ce doit être un sacré défi !

Aurélie 16/03/2016 22:27

J'ai bien l'intention de le faire un jour, ce planisphère! Shannon Brinkley montre d'autres exemples de réalisations sur son blog: c'est très joli.

Sonietchka 16/03/2016 15:12

J'adore ! Il semble bien sympathique et bien moelleux cet éléphant :-)

Aurélie 16/03/2016 22:28

Merci! Effectivement avec la triplure de ouate, le revers en peluche et le matelassage assez lâche, la couverture est bien douillette: il faudrait que j'en fasse ue pour moi également!