Rien ne se perd, tout se transforme ...

Publié le par Aurélie

Rien ne se perd, tout se transforme ...

Que faire d'une chemise Muji de bonne qualité mais dont la coupe ne convient pas? Un petit haut pour mon p'tit bonhomme!

 

L'étoffe de la chemise est un coton assez épais et rayé. Un joli motif estival.

Rien ne se perd, tout se transforme ...

Le patron est issu des Intemporels pour Bébés, tome 2, d'Astrid Le Provost que l'on m'a offert pour les un an des enfants.

Il s'agit d'un guimpe, soit, selon le cnrtl, d'un " corsage brodé ou froncé, sans manches, et très montant, qui se porte sous une robe décolletée." Le modèle se présente comme une chemise dont le boutonnage est dans le dos, que j'ai réalisé en taille 18 mois.

Rien ne se perd, tout se transforme ...

Disposer les pièces n'a as posé de problème particulier, d'autant moins que les rayures du tissu ont guidé le droit-fil. J'ai également réutilisé les pâtes de boutonnage de la chemise originelle. Quelques coups de surjeteuse plus tard, voici le résultat.

Rien ne se perd, tout se transforme ...

Voici une couture facile et rapide qui m'a permis de tester ce nouvel ouvrage de la créatrice des patrons Citronille, dont j'avais déjà utilisé le tome 1..

 

L'ouvrage est dans la même ambiance vintage et poétique que les précédents. Les planches m'ont paru assez facile à décalquer, manquent toutefois à mon sens l'indication des tailles sur le patron lui-même. En revanche, les marges de couture de 1 cm sont incluses, ce que j'ai vraiment apprécié.

 

J'ai réalisé dernièrement deux modèles d'un autre ouvrages de couture pour enfants, Esprit kimono pour les petits, qui ont tous deux été des demi-échecs: trop larges, encoure trop étroite, explication un peu confuses ...

Rien ne se perd, tout se transforme ...

Cet ouvrage me semble donc plus abouti que le précédent et la réalisation de cette petite guimpe est prometteuse!

Rien ne se perd, tout se transforme ...

Commenter cet article