VOL(an)T!

Publié le par Aurélie

VOL(an)T!

Comme si de rien n'était ... comme si je n'avais pas déserté ces pages depuis ... longtemps... voici un nouvel article sur un patron: le modèle Volt de Delphine et Mauricette. Je l'ai reçu en complément du n°134 de Marie Claires Idée, revue à laquelle je suis abonnée alors même que je ne fais pas 2% des bricolages, tricots et broderies proposés: tout y est tellement joli!

Chemisier Volt, Delphine et Mauricette pour Marie Claire Idées

Chemisier Volt, Delphine et Mauricette pour Marie Claire Idées

La photo illustrant le modèle ma beaucoup plu: j'ai aimé l'usage des rayures pour contre-balancer un volant qui, de mon point de vue, pouvait être un peu trop enfantin pour un vêtement de femme. Je ne suis pas une inconditionnelle des volants, broderies et autres falbalas.

Mais je n'avais rien de similaire et je tenais à utiliser ce que j'avais en stock. J'ai (bien trop) beaucoup d'étoffes qui attendent d'être transformées et je couds bien peu maintenant; je ne voulais pas acheter du tissu supplémentaire.

Je me retrouve donc finalement à utiliser un tissu des plus "girly", pêche avec des petits points blancs et dorés, acheté en solde chez Arrow Workshop à Toulouse. Je n'en avais toutefois qu'1.50m; j'ai donc dû utiliser un autre tissu, un coton blanc tout simple, pour faire la parementure de la patte de boutonnage et du col.

VOL(an)T!

S'agissant d'un patron fourni avec une revue, je m'attendais à ce que les pièces se superposent. Il m'a donc fallu les décalquer. Ce qui m'a un peu plus surprise est le fait que le patron ne comprend AUCUN repère, pas même sur la tête de manche. Finalement, toutes les pièces on correspondu parfaitement, mais je n'apprécie pas l'incertitude que cela crée: je me demande tout le temps si je ne vais pas devoir découdre et réajuster. Il n'y a pas non plus de repère pour le boutonnage, ce que j'ai trouvé à l'usage fort désagréable: par paresse, je n'avais pas envie de mesurer et calculer.

D'autres éléments du patron m'ont également laissée perplexe.

Tout d'abord, les instructions de montages sont imprimées sur la planche à patron. Il faut donc sans cesse la manipuler pour avancer. L'alternative est de suivre les explications directement sur le site de Marie Claire Idées, ce qui n'était pas plus pratique.

D'autre part, aucune pièce n'est entoilée, ce qui m'a vraiment étonnée: ni le col officier, ni la patte de boutonnage ou les poignets. J'ai suivi les indications (plutôt, leur absence) craignant de diminuer le confort du chemisier si j'entoilais ces pièces.

Coudre ce chemisier a toutefois été très facile. Les pièces se sont emboîtées correctement malgré l'absence de repères. L'aspect que j'ai trouvé le plus rébarbatif a été de réaliser le volant froncé car je déteste faire des fronces: quel travail minutieux pour qu'elles soient harmonieusement réparties et j'ai toujours peur que les fils de fronce craquent.

Le tissu également, bien que fin, n'a pas été difficile à coudre.

Bref, une petite couture facile et gratifiante!

 

Toutefois, j'ajusterai sans doutes plusieurs choses si je refais ce modèle. En premier lieu, le vêtement me va un peu grand et cela me semble particulièrement inesthétique au niveau du col. Je prendrai également soin de faire la parementure du col entièrement dans le même tissu que l'extérieur, quitte à couper la parementure dans deux tissus différents.

Enfin, j'entoilerai le col, la patte de boutonnage et les poignets que je trouve trop mous.

Patron: Chemisier Volt (t.36-46)

Où se le procurer: Marie Claire Idées n°134 (supplément gratuit) ou directement dans la boutique de Delphine et Mauricette pour 8€ (pdf).

Tissu: fine cotonnade de marque inconnue

Boutons: vintage

 

Publié dans Couture, Femme, Hauts, patron

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Merci pour la découverte !
Répondre
A
Merci pour ton message. Tant mieux si cet article a pu être utile.